Nicolas DEBOCK:

Great post

Originally posted on PandoDaily:


It has taken more than a decade, but PayPal — the coaster of the Internet that has had a downhill ride with the wind at its back pretty much since acquisition — is finally under serious threat.

It may not be showing up in PayPal’s numbers yet. Indeed, by the time you start to see these things on the balance sheet, the damage is irreversible. The question is whether it can still be reversed now. I’m arguing no for three big reasons.

The first is the decreasing relevance of eBay. PayPal was never founded to be merely the payment arm of eBay, but eBay was so dominant in ecommerce at the time and the need for digital payments on the platform was so great that that became the bulk of the business.

But Amazon has long since outdone eBay and every year eBay seems to get more stale and less…

Voir l'original 1 551 mots de plus

Déménagement vers wiseweb.fr

Day 214/365 : Brunch
Image by ~jjjohn~ via Flickr

Ce blog déménage à l’adresse suivante www.wiseweb.fr où je parlerai des tendances du web en général.

Tous les articles de ce blog ont été exporté vers wiseweb. merci de mettre à jour vos flux rss.

Merci pour les personnes qui ont lu et participé à ce blog et bienvnu dans http://www.wiseweb.fr/.

Nicolas

Le web semantique c’est déjà demain

Bon les vacances se sont biens passées, déconnecté totalement puisque j’étais au Mozambique la tête sous l’eau.

A mon retour en lisant mes différents flux je suis tombé sur une petite bombe. Une vidéo qui démontre (à mon avis) la puissance future du web sémantique. Parrallax est un moteur de recherche sémantique basé sur Freebase, un wikipedia en version base de données (attention ne pas confondre avec la free base la drogue des rednecks).  C’est à dire une base de données que tout le monde peut éditer.

Bon comme le concept de web sémantique n’est pas des plus simples à expliquer je vous laisse regarder la vidéo pour comprendre par vous-même :

Je pose une question et j’ai une réponse directement sur la forme de données et non sous la forme de mots au millieu d’une page. Je suis impressionné. Bon par contre j’ai testé et ça marche mais c’est horiblement lent. Si vous voulez tenter c’est ici.

En finance il existe tellement de données que des moteurs sémantiques qui permettent de trier et classer l’information vont fournir de formidable filtre.

La crise des Subprimes en BD et chanson

En cette période estivale où la chaleur pousse à la procrastination je vous invite à vous divertir tout en apprenant.

La crise des subprimes est un mot lancé à tout va pour expliquer tous nos malheurs actuels. C’est un peu comme le mot canicule il y a 5 ans et ‘pouvoir d’achat" depuis 1 an. Mais combien d’entre-vous savent expliquer clairement ce que sont exactement ces fameux subprimes et qu’est cette crise ?

Que vous soyez un spécialiste de la finance ou Lire la suite

Coase web et bourse

Coase agence

Ronald Coase, théorie de l'agence

Ci dessous un texte écrit pas mon camarade Daniel Toure sur la théorise de l’agence de Coase, le web2 et la bourse. La suite de mon texte sur boursorama 2.0 arrivera avant le mois d’aout…

En 1937, Ronald Coase publie une étude qui va bouleverser les sciences économiques.

Lors d’un échange de biens ou de service, les acteurs se heurtent fréquemment à l’asymétrie d’information entre l’acheteur ou le vendeur.

Est-ce que le vendeur dit bien la vérité sur cette voiture d’occasion ? Ou est ce qu’il cache des informations cruciales à l’acheteur.

Est-ce que l’acheteur d’un contrat d’assurance dit bien la vérité sur la sécurité incendie de sa maison ou est ce qu’il cache des éléments cruciaux au vendeur du contrat d’assurance ?

Est-ce que le vendeur d’une Sicav dit bien la vérité sur les performances de son produit ou est ce qu’il cache des éléments cruciaux à l’acheteur ?

Cette asymétrie d’information entre Lire la suite

A quoi pourrait ressembler Boursorama 2.0

Je vais tenter dans ce post de faire une petite vue d’ensemble des fonctionnalités des sites boursiers.

Il convient de distinguer 2 activités particulières des sites boursiers qui font face à des problématiques différentes :

  • L’activité de fournir de l’information financière : service d’agrégation d’informations financières, de création de contenu éditorial propre et de communauté pertinente
  • L’activité de courtage en ligne (broker) : fournir un service d’achat de valeurs mobilières via internet.

Je couvrirai dans ce post les sites (ou les fonctionnalités) d’informations financières. Dans un prochain post je parlerai des innovations sur les sites de broker en ligne.

Les sites d’informations (hors activité de broker)

Ces sites agrègent les informations financières disponibles sur les valeurs cotées ou les devises. Les sites qui ne fournissent que ce service sont en général des branches de site d’informations économiques (les Echos, Le monde), ou des pure-player internet (Boursier.com, yahoo finance, google finance) qui ont su créer une grosse communauté d’utilisateur. Ils tirent une part de leurs revenus de la publicité en ligne, ainsi que des rétro-commissions des brokers en ligne partenaires.

Fonctionnalités de base des services d’informations financières

  • Des Informations financières sur les valeurs mobilières (actions, obligations, SICAV, devises, etc.) :

Visualisation des données : le nerf de la guerre

PhotoSynth de Microsoft

A mon avis, la fameuse révolution du web 2.0 tient du fait que les outils qui permettent de créer du contenu numérique (autrement dit des données) coûtent de moins en moins chers et sont de plus en plus faciles à utiliser. L’explosion web 2.0 est souvent symbolisée par les sites de partage de photos, musique, profil et autres. Mais sans des moyens de création et de diffusion à faible coût, ces sites ne seraient jamais apparus ou n’auraient pas grand chose à partager (enfin c’est l’histoire de la poule et de l’oeuf mais là n’est pas le sujet de mon post).

Il y a maintenant, entre les mains de plus en plus de personnes, beaucoup d’appareils photos numériques, de GPS, de téléphone, de boite mail, de profils, de lecteur MP3, de divx, de blogs, de carte bancaire… Et tous ces outils laissent des traces et créent des données.

Mais maintenant que nous savons qu’il y a un nombre exponentiel de données sous toutes formes, disponibles sur Internet, la vrai question est de savoir comment filtrer, trier et visualiser ces données. A mon avis, les gagnants de la prochaine évolution du web sont ceux qui nous permettrons de filtrer ces données (les moteurs de recherche sémantique par exemple que certains appellent déjà le Web 3 ou web sémantique) mais tout aussi important, de visualiser ces données. La guerre est ouverte, et celui qui présentera les données classées, filtrées, décortiquées pour être la dernière couche devant les yeux de devant les yeux de l’utilisateur/client sera sur la bonne voie.

Maintenant que le web est de plus en pus granulaire, éclaté en autant de petit bout de données, nous avons besoin d’outils pour les trier et les présenter de façon compréhensible. C’est pourquoi ces derniers temps je me renseigne pas mal sur les nouvelles formes de visualisation.

J’ai l’impression qu’il se passe beaucoup de choses dans le monde la visualisation des données et nous commençons à quitter la phase primaire de présentation des chiffres dans un tableau et des photos dans un cadre ou sur une simple page web.

A titre, d’exemple, j’ai découvert récemment Photosynth, une technologie rachetée par Microsoft, qui m’a fait littéralement halluciner. Cet algorithme est capable de récupérer Lire la suite

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.